Please vote for me...

Recherche

Archives

Pages

Rubriques

Liens

27 juillet 2012 5 27 /07 /juillet /2012 22:23

C'est fait !!!! Cette fois, c'est bon. Je n'aurai plus le PST qui tremble dans tous les sens chaque fois que je l'effleure. J'ai enfin la mise au point motorisée sur le PST. J'avais déjà expérimenté ce confort sur le Newton, et une fois qu'on l'a, on ne peut plus s'en passer...

C'est un montage très simple avec entrainement par courroie. Pour ce montage, je me suis basé sur le montage qu'a fait Denis Joye :


http://djoye.chez-alice.fr/PST_Focus.html

J'ai repris le même motoréducteur, et peut-être même le joint identique... ;)))

Pour ma part, j'essaie dans la mesure du possible de modifier de façon définitive le moins possible mon matériel. J'ai donc d'abord découpé et collé au double-face une plaquette de bois de 5mm d'épaisseur peinte en noir sur le bloc noir du PST. C'est cette plaque qui reçoit ensuite le montage. Le retour en arrière est possible à tout moment... Le "bloc" moteur est collé à la cianolite pour plus de simplicité. Pour le moment ça tient, c'est le principal. Le tout est de bien placer l'ensemble dans l'axe.

Global

Ensuite, j'ai utilisé un câble type audio pour la liaison. L'intérêt est de pouvoir désolidariser la commande du PST. Donc deux points de soudure sur le moteur, et c'est tout. Par rapport au montage de base, j'ai rajouté l'engrenage orange supplémentaire sur l'axe pour créer une roue à gorge. Pour la courroie d'entrainement, j'ai utilisé un joint torique 35x42x3mm (diamètre intérieur x diamètre extérieur x épaisseur). Pile poil ce qu'il fallait en terme de dimensions.

Cote

Côté commande moteur, rien de bien particulier. Comme la démultiplication est suffisamment importante, je n'ai pas mis de gestion de vitesse. Je tourne en vitesse lente et c'est tout. Du coup, il me faut beaucoup de temps pour effectuer une course complète du système de mise au point. Heureusement, comme j'ai des soucis d'accès au foyer du PST, je  n'utilise qu'une formule optique. Je dois faire une projection par oculaire, sinon je n'atteints pas le foyer. Si j'utilise une barlow, même 2x, je dépasse le pouvoir de résolution et j'ai des reflets dans tous les sens, donc inutile... Du coup, pour la mise au point, je suis toujours autour de la bonne position. Ce qui fait que, même si je suis en vitesse lente, la mise au point est rapide. Maintenant, pour le visuel, il faudrait que je mette une bague à l'oculaire pour être parafocal avec la caméra en projection oculaire. Cela donne un circuit de commande très simple. Il faut juste pouvoir inverser le sens de rotation du moteur. En plus, j'ai rajouté un poussoir pour gérer au mieux les impulsions à donner pour affiner les réglages. Le tout tourne avec du 12V. Ca tombe bien, le reste du matériel aussi !!! ;))) Donc pas de soucis pour trouver la source d'alimentation.

SchemaElec

Bon, il faut avouer que ce kit n'est pas des plus discrets. On a l'impression de mixer la soupe. Donc il faut que je fasse un habillage isolant !!! Par contre, le confort est vraiment là. Que du bonheur. On peut se poser tranquillement au PC et se concentrer sur les prises de vues. Plus besoin de faire les allers-retours entre le PC et le PST. Et si la monture est un peu légère, la différence est énorme.

Repost 0
Published by jt-astro - dans Divers
commenter cet article
16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 17:18

La veille était une journée placée sous le signe de l'eau... Aujourd'hui, pas d'eau mais de nombreux passages nuageux, dont certains tout de même assez menaçants... Tant pis, je prends le risque, et bien m'en a pris. Il suffisait juste d'être patient pendant le défilé des nuages.

D'abord, beaucoup de films en Halpha. Mais aussi beaucoup de déchêts. Il y avait des rafales de vents suffisantes pour faire danser la monture de voyage, et la turbulence était assez présente. Donc, peu d'élus au niveau des films. De quoi faire tout de même une mosaïque de six images sur la zone du moment. Acquisition PLx Capture, traitements Autostakkert, double ondelettes IRIS, et finitions Photoshop. Dans l'assemblage, on retrouve encore bien les déformations dues à la projection par oculaire. Il faut que je trouve le moyen de virer le bloc noir du PST pour mettre un vrai porte-oculaire à la place...

Soleil20120714 Halpha IRB MosaGlobe 6i
Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle

Ensuite, j'ai changé d'instrument pour la lunette 80/480. D'abord, une vision globale au foyer, traitée cette fois-ci avec Registax car Autostakkert m'a fait un schmurtz sur une des images de la mosaïque, image sur laquelle il n'y avait aucun détail particulier sur la surface du Soleil. Il faudra que je creuse cette partie-là. Association des six images aussi sous Photoshop.

Soleil20120714 LB 80-480 IRB Vert Foyer Mosa6i
Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle

Puis tentatives de grossissement avec des barlows 2x et 3x. La barlow 5x n'a rien donné de bon. Il faudrait déjà que je sorte la grosse monture pour être plus stable, et donc avoir de meilleures images. En plus, je dois être au max de résolution... Traitement avec Autostakkert et ondelettes Registax. Le passage par IRIS me génère des points blancs façon zone saturée. Peut-être est-ce la sauvegarde en TIFF sous IRIS qui est la fautive... A voir aussi...
Soleil20120714 LB 80-480 IRB Vert B2x B3x
Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle

Au final, encore quelques points à approfondir, mais une moisson somme toute honorable. Vivement la prochaine éclaircie...

Repost 0
Published by jt-astro - dans Images solaires
commenter cet article
12 juillet 2012 4 12 /07 /juillet /2012 21:30

Enfin une nouvelle éclaircie, malgré de nombreux cumulus et cirrus. Une nouvelle fois, je sors la monture de voyage (plus simple et rapide à mettre en place, et suffisante pour le PST), et commence les acquisitions. Hélàs, la séance est de courte durée car le ciel se couvre à nouveau et définitivement pour les jours à suivre... Snif... J'ai tout de même eu le temps de faire la zone principale du globe et une protu. C'est déjà ça !!

Donc mosaïque de trois images pour le globe et une image pour la protu, le tout traité avec Autostakkert, et assemblé et finalisé avec Photoshop.

Soleil20120709 Halpha IRB Mosa4i Autostakkert
Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle


Je suis de plus en plus satisfait d'Autostakkert. Il arrive à corriger les zones déformées liées à la projection par oculaire. Ca pousserait presque à ne plus faire d'efforts pour avoir de bonnes brutes... ;)))

Repost 0
Published by jt-astro - dans Images solaires
commenter cet article
11 juillet 2012 3 11 /07 /juillet /2012 22:36

Voici une nouvelle éclaircie avec des passages nuageux réguliers... La turbulence est présente, mais gérable... Avec l'activité actuelle, je décide de filmer à la fois en Halpha et en lumière blanche. Par contre, je suis resté léger sur le matériel. Je n'ai pas sorti le gros tube et la grosse monture. J'ai travaillé avec la monture de voyage (suffisante pour le PST, si on ne touche pas), mais un peu limite pour la lunette 80/480. Donc, j'ai essayé, et j'en suis content... ;)

Voici donc tout d'abord la version lumière blanche. Pour toutes les acquisitions, la caméra PLA-Mx est associée à un filtre IRCut et un filtre Vert. Et on commence avec une vue générale au foyer, mosaïque de 4 images avec bien sûr une pièce manquante au puzzle (un classique chez moi)... Le traitement est effectué avec Registax et la finalisation avec Photoshop.

Soleil20120702 LB L80-480 Foyer IRB VERT Mosa4i Registax
Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle


Ensuite, on s'approche un peu avec l'adjonction d'une barlow 2X sur les taches principales. Pour ces acquisitions et celles qui suivent, je suis passé à Autostakkert, la star du moment. Et la surprise a été grande de voir ce logiciel travailler à grande vitesse. Jusqu'à présent, il me fallait au moins 3 à 4 heures pour chaque film, et maintenant, en moins de 5 minutes, tout est fait. Je ne sais pas ce qu'il s'est passé (je n'ai pas changé de PC...) mais c'est le jour et la nuit. Peut-être une mise à jour de DLLs... Je ne sais pas... En tout cas, maintenant, ce n'est que du bonheur. Et je peux réellement dire qu'Autostakkert est le champion du traitement. Simple, rapide et efficace.

Soleil20120702 LB L80-480 B2x IRB VERT Autostakkert

Et pour finir la lumière blanche, on se rapproche une dernière fois avec une barlow 3x.

Soleil20120702 LB L80-480 B3x IRB VERT Autostakkert

J'ai voulu tenter avec la barlow 5x, mais impossible d'avoir une mise au point correcte. C'est peut-être lié à la légèreté de la monture, ou la limite de résolution de la lunette... En tout cas, abandon à ce stade, au profit du Halpha.

Voici d'abord une mosaïque de 3 images, traitées aussi avec Autostakkert, ondelettes avec IRIS, et assemblage et finitions avec Photoshop. Et une fois n'est pas coûtume, j'ai tenté la colorisation (par le menu levels ou niveaux avec un dosage rouge, vert et bleu), suivi d'un réglage contraste/luminosité. Ca donne un petit coup de peps à l'image.

Soleil20120702 Halpha IRB Mosa3i Autostakkert

Et pour finir, une petite animation de 4 images sur l'autre groupe de taches, colorisée elle aussi, couvrant presqu'une heure. Il n'y a pas grand chose qui bouge, mais ça m'a permis de voir le processus à appliquer. De plus il faut prendre ces animations avec des précautions car le traitement, travaillant sur des petites zones de l'image, peut engendrer des évolutions qui n'existent pas. Cela vaut surtout pour le globe hors zones de taches.

Ben en fait, vous la verrez pas pour l'instant... Parce qu'Over-Blog me joue des tours. Impossible de charger et afficher l'animation. Soyez patients, j'y arriverai !! ;)))

Au final, que des choses positives. Autostakkert qui fonctionne à bonne vitesse, la monture qui tient le coup avec la lunette... Vivement l'observatoire pour avoir le confort en plus... ;))

Repost 0
Published by jt-astro - dans Images solaires
commenter cet article
4 juillet 2012 3 04 /07 /juillet /2012 14:38

Depuis quelques semaines, un nouveau venu dans la cour des logiciels de traitement est arrivé. Il s'agit d'autostakkert2 (oui, vous avez bien lu "2"... Le "1" a dû passer aux oubliettes...) Voici donc ma première expérience de ce logiciel. Cet article sera peut-être suivi plus tard d'un complément au gré de mes tests.

Pour commencer, il faut d'abord parler de l'acquisition, étape non négligeable dans cet article.
Pour les acquisitions avec la caméra PLa-Mx de chez I-Nova, qui peut capturer en 8 ou 12 bits, j'utilise l'utilitaire founi avec à savoir PLx Capture.

PlxCaptureReglages
Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle


Les films sont capturés en 12 bits, compatible Lumenera. Mais ce n'est pas lisible directement par Autostakkert. Celui-ci peut ouvrir des films SER et AVI en 8 ou 16 bits, mais pas mes 12 bits de la PLa Mx... Il faut donc convertir... Et pour convertir, j'ai deux étapes à passer. D'abord avec Batch Processing, une application livrée avec PLx Capture. Cette application est cencée prendre une liste de films à convertir et les convertir comme il faut, avec les réglages voulus... Ce qui n'est évidemment pas le cas !! Ce serait trop simple... ;)) Je dois donc faire les conversions film par film... D'un film à l'autre, certains réglages ne restent pas. A l'issue de cette étape, je récupère un répertoire plein d'images que je n'ai plus qu'à réassembler en films AVI avec Virtual Dub.

Donc première étape Batch Processing :
Voici mes réglages de départ, avant que je teste Autostakkert :

BatchProc1 2
 

 
Cela me donnait un écran principal suivant :

BatchProc1

Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle

 Après beaucoup de déboires de conversion, je me suis rendu compte qu'il fallait décocher une case magique. Dans l'onglet Options, il faut décocher "Normalize 12 bits to 16 bits". J'ai l'impression qu'il ne normalise pas comme il faut. Je décoche aussi "Preview images..." pour alléger les ressources processeur.

BatchProc2 2
 

 
Ce qui donne :
BatchProc2
Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle

 
Retour dans l'onglet principal. Je choisir le format PNG, qui accepte le 16 bits, et qui est lu par Virtual dub, ce qui n'est pas le cas du TIFF... On ne va pas non plus choisir le FITS (sauf si on voulait travailler avec Iris, ce qui n'est pas le cas dans le présent article)... Et comme je travaille en 12 bits, pas d'accès permis au BMP et au JPG. Normal... Reste plus qu'à lancer la conversion. Et répéter pour tous les films à traiter.

Deuxième étape Virtual Dub :
Maintenant que j'ai un répertoire rempli d'images PNG, reste plus qu'à réassembler le tout. Pour cela, on charge la première image, et ensuite on choisit "Save as AVI", "ok" et c'est tout. Je récupère ainsi ma liste de films AVI prêts à être traités avec Autostakkert.

Beaucoup de temps de préparation, mais j'espère que ce Autostakkert tient ses promesses en termes de performances et rapidité !!!

Passons donc maintenant à la partie la plus importante, Autostakkert :
Tout d'abord, on découvre une interface très simplifiée (par rapport en tout cas aux concurrents) avec trois étapes claires. On ouvre, on analyse, on finalise. C'est on ne peut plus simple... Il existe déjà pas mal de docs et tutoriaux sur le net pour ce logiciel. Personnellement je me suis basé sur celui de mon ami Jean-Louis, simple clair et didactique (voir le lien dans la rubrique... Liens... comme par hasard...)

autostakkert1
 

 
Dans ce cas, j'ai filmé une tache, mais j'ai aussi effectué une PLU. Nous allons donc commencer par nous occuper de la PLU pour ensuite la charger pour les traitements. Donc première étape, je charge mon film fraîchement converti en cliquant sur 1) Open puis en choisissant le film à traiter. Pour l'instant, comme je travaille sur une tache solaire, je coche "surface" et "crop", ce qui permet d'éliminer les bords accidentés du traitement, qu'on couperait de toute façon après dans Photoshop. Ensuite, dans le menu "Image Calibration", je clique sur "Create Master Flat" et je donne un nom à ma PLU. Et c'est tout. Pour le film à traiter proprement dit, on recommence par charger le film et régler les paramètres, sans oublier de charger la PLU, dans le menu "Image calibration" toujours, en cliquant sur "Load Master Flat". Pour le Quality Estimator, c'est "gradient" qui est coché, et je n'ai pas d'autre choix ("Edge" est grisé... Il n'est disponible que quand on choisit "Planet" à la place de "Surface" ). Vient ensuite le "Noise robust". C'est le moyen d'indiquer au logiciel la qualité du film, 1 étant très bon, et 6 franchement très moyen. Pour ce film, j'ai choisi 4. A savoir que sur un Centrino Duo avec 2 Go de Ram, ça m'a demandé plus de 4 heures de traitement pour un film de 1300 images... Plus ce paramètre diminue, et plus le temps de traitement s'écourte. On en revient à l'adage des débuts : Un bon film pour de bonnes images. Si vous capturez un film moyen, vous aurez besoin de beaucoup de ressources et de savoir-faire pour en tirer une bonne image. Et pour la "Reference frame", "autosize" est déjà coché, je n'y touche pas. Dernière chose à faire, c'es désigner l'élément de l'image qui servira de référence pour le traitement. Pour ce faire, on passe à l'autre fenêtre qui s'est ouverte lors du chargement du film, et en maintenant CTRL, on clique sur la zone choisie.

autostakkert2
 

 
Enfin, on clique sur 2) Analyse. Ce qui est la deuxième étape. L'analyse est somme toute assez rapide. Ce qui vient ensuite l'est beaucoup moins.


Troisième étape, le traitement. Pour cette troisième partie, nous avons encore deux ou trois ajustements à faire avant de lancer le traitement. tout d'abord dans la deuxième fenêtre, qui s'ouvre dès le chargement du film, il faut déterminer "AP size", qui est la taille de chaque zone de traitement de l'image. Plus c'est petit et plus ce sera précis, mais plus il y en aura, et le traitement en sera d'autant plus long. Il faut donc bien réfléchir à ce paramètre, en fonction de la qualité du film. Personnellement, j'ai pris la taille la plus petite proposée, soit 25. Puis on les affiche sur l'image avec le bouton "Place APs in grid". On peut ensuite revoir les paramètres si ceux-ci ne conviennent pas et raffraichir l'affichage en rappuyant sur "Place APs in Grid". Au passage MinBright permet de choisir les zones où on ne veut pas de zones de traitement. Ce paramètre indique l'intensité lumineuse à partir de laquelle on place des zones. Utile notamment pour les protubérances, car on n'a pas besoin de s'occuper du fond de ciel, par exemple. On abordera ce sujet plus tard. En haut, "Multiple Map" est coché, on le garde (c'est un des intérêts du logiciel, on va tout de même pas s'en passer...). Ensuite, dans la fenêtre principale, on choisit le format (ici, le TIFF, format pratique pour la suite), et le nombre d'images à garder. J'ai choisit les 20% meilleures. On garde "HQ refine", et pas de drizzle. Pour l'instant je ne cherche pas à agrandir mes images, je veux simplement les traiter à leur taille d'origine. Je n'ai pas une qualité de film qui pourrait me permettre de les agrandir. Le paramètre "sharpened images" m'est inconnu pour l'instant. J'en ferai un test dans un deuxième temps.


Il ne reste plus qu'à cliquer sur 3) Stack, et partir faire un tour...

Quand tout est fini, on obtient une image non finalisée. Reste à appliquer des ondelettes, masque flou ou les deux, suivant les goûts. Pour ma part, pour ce test, j'ai utilisé Registax pour appliquer des ondelettes (deux fois en fait, une première fois assez sévère sur le niveau 1, et une deuxième fois ensuite toujours sur le niveau 1 mais plus léger). Voici la comparaison. Tout d'abord le traitement Registax direct, suivi de la version Autostakkert.

 

Registax5
Autostakkert

Pour Registax et Autostakkert, j'ai centré le traitement sur la tache. Ensuite, la grosse différence que je vois est sur le pourtour, où la surface est plus fine avec Autstakkert que Registax. Pour le reste, ce n'est pas super flagrant.

Par la suite, j'ai testé d'autres réglages. "Sharpened Images" permet de rajouter dans le répertoire de destination une version traitée du résultat (un unsharp mask je pense), mais il n'y a aucun réglage possible, à part un dosage entre l'image originale et l'image traitée apparemment. Bizarre comme réglage, mais bon... D'autre part, ce qui pèse sur le traitement et les ressources processeur, c'est le nombre d'AP, les zones de traitement sur l'image. On peut régler le nombre en jouant sur la taille et sur MinBright. Par contre, apparemment le paramètre Noise robust n'a pas l'air de beaucoup influer sur la durée du traitement... Ne jouerait-il pas plutôt d'ailleurs sur le bruit de l'image plus que sur la qualité d'un film du point de vue de la turbulence ?... A voir avec de plus amples tests.

 

Petite note de mise à jour : Je viens de faire un test malgré moi. J'ai oublié de charger la PLU. Du coup, j'ai pu me rendre compte que la PLU ralentit aussi beaucoup les calculs d'alignement (au lieu de passer 3 ou 4 heures à attendre, les calculs ont été faits en moins d'une demi-heure...) Donc, il ne reste plus qu'à avoir un capteur nickel !!! ;)))

Repost 0
Published by jt-astro - dans Tutoriaux
commenter cet article
28 juin 2012 4 28 /06 /juin /2012 14:44

Un ciel clair m'a permis de jeter un nouveau coup d'oeil à notre satellite préféré. Tout de suite, j'ai choisi de grossir pour visualiser des cibles du moment. Pour toutes les prises de vues, j'utilise la caméra PLA-Mx sur le newton 200/1000. Acquisitions faitres avec PLx Capture, et les traitements sont faits avec IRIS ou Registax 5, avec finitions sous Photoshop.

 

Pour la suite de l'article, toutes les informations pour chaque formation luanire sont tirées de l'excellent Atlas Virtuel de la Lune.

 

On commence donc avec le DOME MILICHIUS PI.

DomeMilichiusPi 20120502 B5xIrb

Optique: Barlow 5X et filtre IRB
Type: Dôme
Période de formation: Imbrien (De -3.85 milliards d'années à -3.2 milliards d'années)
 
Taille:
Dimension: 10.0x10.0Km
 
Description:
Dôme volcanique isolé de forme circulaire avec cratère sommital.
 
Observation:
Intérêt: Formation exceptionnelle.
A observer: Trois jours après le Premier Quartier ou Deux jours après le Dernier Quartier
Instrument minimal: Télescope 100 mm
 
Position:
Longitude: 31.2° Ouest
Latitude: 10.2° Nord
Quadrant: Nord-Ouest
Région: Partie Est de l'Océan des Tempêtes
 
Origine du nom:
Nom détaillé: Milichius Pi - Jacob Milich
Médecin philosophe et mathématicien allemand du 16ème siècle né en Allemagne
Né en 1501
Mort en 1559

Ensuite, un petit tour vers REINHOLD

Reinhold 20120502 B5xIrb

Optique: Barlow 5X et filtre IRB
Type: Cratère
Période de formation: Eratosthénien (De -3.2 milliards d'années à -1.1 milliards d'années)
 
Taille:
Dimension: 48.0x48.0Km
Hauteur: 3260.0m
Rapport Hauteur/Longueur: 0.0679
 
Description:
Formation circulaire isolée. Versants très escarpés et tourmentés portant le cratère presque fantôme Rheinhold B au Nord-Est. Muraille très élevée en gradins. Fond plat avec petites montagnes excentrées et craterlets.
 
Observation:
Intérêt: Formation exceptionnelle.
A observer: Deux jours après le Premier Quartier ou Un jour après le Dernier Quartier
Instrument minimal: Lunette 50 mm
 
Position:
Longitude: 22.8° Ouest
Latitude: 3.3° Nord
Quadrant: Nord-Ouest
Région: Secteur du cratère Copernic
 
Origine du nom:
Nom détaillé: Erasmus Reinhold
Astronome allemand du 16 ème siècle né en Allemagne
Né à: Saalfeld en 1511
Mort à: Saalfeld en 1553
Faits marquants: Partisan de Copernic. Auteur de nouvelles tables de calcul destinées à soutenir le modèle du système héliocentrique.
Auteur du nom: Riccioli (1651)
Nom donné par Langrenus: Mexiae
Nom donné par Hevelius: Mons Neptunus
Nom donné par Riccioli: Reinhold

A côté de Reinhold, nous avons LANSBERG

Lansberg 20120502 B5xIrb

Optique: Barlow 5X et filtre IRB
Type: Cratère
Période de formation: Imbrien Supérieur (De -3.8 milliards d'années à -3.2 milliards d'années)
 
Taille:
Dimension: 40.0x40.0Km
Hauteur: 3110.0m
Rapport Hauteur/Longueur: 0.0797
 
Description:
Formation circulaire isolée. Versants escarpées. Muraille élevée en gradins. Fond plat peu étendu. Montagne centrale double. Craterlets.
 
Observation:
Intérêt: Formation exceptionnelle.
A observer: Deux jours après le Premier Quartier ou Un jour après le Dernier Quartier
Instrument minimal: Lunette 50 mm
 
Position:
Longitude: 26.6° Ouest
Latitude: 0.3° Sud
Quadrant: Sud-Ouest
Région: Région au Sud-Est de l'Océan des Tempêtes
 
Origine du nom:
Nom détaillé: Philippe van Lansberge
Médecin et astronome belge du 16 ème siècle né en Belgique
Né en 1561
Mort en 1632
Faits marquants: Auteur de traités sur le gnomon et l'astrolabe.
Auteur du nom: Riccioli (1651)
Nom donné par Langrenus: Kinschotti
Nom donné par Hevelius: Insula Malta
Nom donné par Riccioli: Lansberg

Vient ensuite PITATUS

Pitatus 20120502 B5xIrb

Optique: Barlow 5X et filtre IRB
Type: Cratère
Période de formation: Nectarien (De -3.92 milliards d'années à -3.85 milliards d'années)
 
Taille:
Dimension: 98.0x98.0Km
 
Description:
Formation circulaire située sur la rive Sud de Mare Nubium. Versants tourmentés portant Pitatus G à l'Est. le trio Weiss Z / Wurzelbauer N / Wurzelbauer W au Sud. et le demi cratère fantôme Pitatus S au Nord. Muraille peu élevée criblée de craterlets anonymes. Fond plat rempli de lave avec Rimae Pitatus. Montagne double excentrée. Monticules et craterlets. Taches blanches. Communiquant avec le fond de Hesiodus par un col dans la muraille.
 
Observation:
Intérêt: Formation exceptionnelle.
A observer: Un jour après le Premier Quartier ou Au Dernier Quartier
Instrument minimal: Lunette 50 mm
 
Position:
Longitude: 13.5° Ouest
Latitude: 29.8° Sud
Quadrant: Sud-Ouest
Région: Secteur de la Mer des Nuées
 
Origine du nom:
Nom détaillé: Pitro Pitati
Mathématicien et astronome italien du 16 ème siècle né en Italie
Auteur du nom: Riccioli (1651)
Nom donné par Langrenus: Portus S. Francisci
Nom donné par Hevelius: Mons Abarim
Nom donné par Riccioli: Pitatus

Puis je me suis tourné vers BULLIALDUS

Bullialdus 20120502 B5xIrb

Optique: Barlow 5X et filtre IRB
Type: Cratère
Période de formation: Eratosthénien (De -3.2 milliards d'années à -1.1 milliards d'années)
 
Taille:
Dimension: 61.0x61.0Km
Hauteur: 3510.0m
Rapport Hauteur/Longueur: 0.0575
 
Description:
Formation circulaire isolée située sur la rive Ouest de Mare Nubium. Versants très escarpés et tourmentés portant les craterlets Bullialdus L à l'Ouest. Bullialdus E au Sud-Ouest et les cratères Bullialdus A & B au Sud. Muraille en gradins très élevée en pente plus douce au Sud-Ouest. Fond plat peu étendu avec éboulis au Sud-Ouest. Importante montagne centrale à plusieurs sommets.
 
Observation:
Intérêt: Formation exceptionnelle.
A observer: Deux jours après le Premier Quartier ou Un jour après le Dernier Quartier
Instrument minimal: Lunette 50 mm
 
Position:
Longitude: 22.2° Ouest
Latitude: 20.7° Sud
Quadrant: Sud-Ouest
Région: Partie Ouest de la Mer des Nuées
 
Origine du nom:
Nom détaillé: Ismaël Bouillau
Astronome et historien français du 17 ème siècle né en France
Né en 1605
Mort en 1694
Auteur du nom: Riccioli (1651)
Nom donné par Langrenus: Medicaei
Nom donné par Hevelius: Insula Creta
Nom donné par Riccioli: Bullialdus

Et toujours un classique de cette lunaison, COPERNIC

Copernic 20120502 B5xIrb
Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle


Optique: Barlow 5X et filtre IRB
(Pour les commentaires de ce cratère, voir l'article précédent)

Je me suis arrêté ensuite sur MONTES RIPHAEUS et ses environs, notamment ce que j'appelle "l'homme qui court"...

MontesRiphaeusEuclide Homme qui court 20120502 B3xIrb

Optique: Barlow 3X et filtre IRB
Type: Chaîne de montagnes
Période de formation: Pré-Imbrien (De -4.55 milliards d'années à -3.85 milliards d'années)
 
Taille: 150.0x40.0Km
 
Description:
Chaîne de montagnes orientée Nord-Sud. Formée de massifs isolés et de chaînons parallèles. Partie Nord parfois appelée Montes Ural ou Monts Oural. Région plate enserrée dans le massif montagneux au Nord en communication avec Mare Cognitum e
 
Observation:
Intérêt: Formation très intéressante.
A observer: Deux jours après le Premier Quartier ou Un jour après le Dernier Quartier
Instrument minimal: Lunette 50 mm
 
Position:
Longitude: 28.0° Ouest
Latitude: 7.0° Sud
Quadrant: Sud-Ouest
Région: Partie Sud-Est de l'Océan des Tempêtes
 
Origine du nom:
Nom détaillé: Monts Riphée (Montagne de la mythologie grecque)

EUCLIDES

Optique: Barlow 3X et filtre IRB
Type: Cratère
Période de formation: Copernicien (De -1.1 milliards d'années à nos jours)
 
Taille:
Dimension: 12.0x12.0Km
Hauteur: 1000.0m
Rapport Hauteur/Longueur: 0.0833
 
Description:
Formation circulaire en forme de bol avec éjecta brillants située à l'Ouest de Montes Riphaeus. Versants escarpés portant un petit massif montagneux à l'Est. Muraille assez élevée. Fond arrondi
 
Observation:
Intérêt: Formation assez intéressante.
A observer: Deux jours après le Premier Quartier ou Un jour après le Dernier Quartier
Instrument minimal: Télescope 100 mm
 
Position:
Longitude: 29.5° Ouest
Latitude: 7.4° Sud
Quadrant: Sud-Ouest
Région: Partie Sud-Est de l'Océan des Tempêtes
 
Origine du nom:
Nom détaillé: Euclide
Mathématicien grec du 4 ème siècle av JC né en Grèce
Mort à: Alexandrie en ?
Faits marquants: Animateur de l'école de mathématiques d'Alexandrie. Auteur d'un traité de géométrie 'les Eléments' en 13 livres contenant de nombreux postulats. Auteurs de nombreux autre ouvrages perdus.
Auteur du nom: Mädler (1837)
Nom donné par Hevelius: Mons Athos

Pour finir sur la Lune, je me suis aussi fait deux autres classiques comme CLAVIUS

Clavius 20120502 B3xIrb

Optique: Barlow 3X et filtre IRB

Et le MUR DROIT

MurDroit 20120502 B3xIrb

Optique: Barlow 3X et filtre IRB

Une fois la Lune redescendue vers les jardins des voisins, je choisis de diriger l'instrument vers SATURNE

Saturne20120502 B5x

Optique: Barlow 5x et filtre Rouge

Cette fois-ci, le filtre IRBlock ne donnait pas de bons résultats, même avec filtre rouge. Donc, simplement le filtre rouge...

Et pour finir, malgré une Lune encore bien présente dans le ciel, un petit test sur un objet somme toute suffisamment lumineux pour que je puisse l'acquérir. Je veux parler de M13, pris au foyer avec filtre CLS (anti-pollution). J'ai pris 121 poses de 5s, ainsi qu'un dark, avec 19 poses de 5s.

M13 20120502 100poses5s

Je suis assez content du résultat. Il faudra que je reteste sous un ciel plus adapté à ce type de pratique...

Repost 0
Published by jt-astro - dans Images nocturnes
commenter cet article
28 juin 2012 4 28 /06 /juin /2012 14:38

Le ciel est suffisamment clair, avec quelques nuages éparses et un fond de ciel assez bleu. Je saute donc sur l'occase pour faire de nouvelles acquisitions. Je tente d'abord la combinaison filtre IrCut et filtre rouge, mais le résultat n'est pas top, et avec le filtre Ircut seul, j'ai trop de lumière. Donc je me rabats sur le filtre vert  associé au filtre IrCut, ce qui donne les meilleurs résultats en LB. D'abord au foyer, je pousse ensuite les grossissements, mais je n'irai pas jusqu'à la barlow 5x car la turbulence m'en empêche.

Voici donc tout d'abord une vue d'ensemble au foyer.

Soleil20120502 LBFoyerIrbVertRegistax
Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle

 

Les acquisitions sont toujours faites avec PLX Capture, le traitement avec Registax pour celle-ci. c'est une mosaïque de trois images assemblées avec Photoshop. Vient ensuite une vue de la tache principale avec la barlow 3x.

Soleil20120502 LbB3xIrbVertIris

Cette fois-ci, le traitement est effectué avec Iris, qui donne le meileur résultat. Et pour finir, un petit retour en arrière avec la barlow 2x pour limiter encore un peu la turbulence.
Soleil20120502 LbB2xIrbVert

Là aussi Iris est le grand gagnant.

Après un bon moment d'observation en lumière blanche, je passe au Halpha avec le PST. Malgré plusieurs réglages, je ne tire rien de bon sur les protubérences. Peut-être un manque de clarté du ciel... Donc je reste sur le globe où plusieurs sujets se présentent pour une belle photo de famille. Je tente donc une mosaïque pour regrouper un maximum de choses sur l'image finale.

Soleil20120502 HaGlobeIrbIris
Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle


Encore une fois, Iris est le gagnant pour les traitements individuels. J'utilise  à nouveau Photoshop pour l'assemblage des 10 images et les finitions. On aperçoit beaucoup de filaments et on retrouve la tache imagée tout à l'heure en lumière blanche. On remarque aussi que certaines zones sont floues ou distordues. Cela est du à mon raccord entre la caméra et l'oculaire que j'utilise pour la projection qui n'est pas de très bonne facture. Je suis obligé d'utiliser cette méthode hélàs pour atteindre le foyer du PST... Tant que celui-ci ne sera pas modifié, j'aurai ce problème... A étudier...

Repost 0
Published by jt-astro - dans Images solaires
commenter cet article
12 avril 2012 4 12 /04 /avril /2012 20:51

Voici une nouvelle claire opportunité nocturne, sous le signe de la Lune cette fois-ci... Le ciel était plutôt clair et la Lune très haute dans le ciel. Pour une fois, j'ai une cible qui remplit le capteur. Ca change de Mars... ;)

Après une mise en station au viseur polaire, je passe à la mise en station à la raquette pour affiner le tout. Et là, c'est le drame !!! Non, je rigole... En fait, ma monture ne connait pas l'horizon de mon site d'observation, mon jardin, quoi... Du coup, la troisième étoile est dans la maison du voisin. J'avais récupéré un tableau des étoiles proposées par la raquette, qui les classe en fonction des constellations. Le soucis est que je ne l'avais pas sous la main... Donc moins évident pour sélectionner les bonnes étoiles. Et comme il est impossible d'enregistrer les infos de l'horizon dans la raquette... Au passage, si les constructeurs cherchent des idées de mise à jour des firmwares de leur matériel, voici une option très utile... Du coup, j'ai annulé pour la troisième étoile (donc moins de précision dans le réglage). Ca n'a pas eu l'air de poser de problème à ma monture, ou presque... Pour le suivi, c'était plutôt bien, mais pour le pointage, c'était plutôt moins bien. Pour la Lune, il a fallu corriger un peu.

Ensuite, c'est l'alimentation qui me joue des tours. Pour un oui ou un non, elle se coupe. Après quelques recherches rapides, c'est le câble qui était sur le point d'être coupé... une fois le câble réparé, on est parti pour une nuit de folies !!! enfin... au moins une bonne soirée dans le noir et le froid... Brrrr !!!

J'ai tranché direct dans le vif du sujet. J'ai attaqué tout de suite à la barlow 5x + filtre IRCut. La turbulence était présente, comme si on regardait l'image au fond d'une bassine d'eau. Tant pis, ce sera l'occasion de tester les possibilités d'avistack. Pour les acquisitions, toujours PLX Capture, et pour les traitements, sauf pour la grande mosaïque au foyer, tout est fait avec Avistack, et finitions Photoshop. J'ai testé avec IRIS et Registax, mais c'est Avistack qui gagne pour la Lune. Pour PLX Capture, je n'avais jamais fait attention, mais j'étais toujours limité à 512 images dans Registax pour les traitements. Je pensais que c'était celui-ci le fautif, jusqu'au moment où je suis tombé par hasard sur une discussion sur le web à propos des bugs de PLX Capture et notamment cette fameuse limitation. Après quelques test, je note qu'il ne faut pas sélectionner une durée d'acquisition mais un nombre d'images à capturer pour ne pas avoir cette limitation. Après, que l'on soit en mode buffering (écriture en RAM puis transfert sur le disque dur) ou écriture directe, pas de changement de ce côté, à part la cadence possible de capture. Sur le disque directement, je plafonne à 23 images par secondes et en mode buffering, je monte à 31 images par seconde. Un gain non négligeable, mais limité pas un max de bufferisation imposé par la taille de RAM libre... Lors de mes tests, PLX Capture m'annonçait un max de 1360 images à capturer, ce qui permet de faire déjà pas mal de choses. Plus serait de la gourmandise...

Passons aux choses sérieuses. Commençons par Le cratère Vitello et Rimae Ramsden avec quelques infos tirées de l'excellent Atlas Virtuel de la Lune :

RIMAE RAMSDEN
Type: Système de rainures
Période de formation: Imbrien (De -3.85 milliards d'années à -3.2 milliards d'années)
 
Taille:
Dimension: 130.0x2.0Km
 
Description:
Système de rainures ramifiées assez marquées. Situé sur la rive Ouest de palus Epidemiarum. Chevauchée par le craterlet Marth au Nord et par la muraille Nord-Est de Ramsden au Nord-Est. Ressemble à Rimae Triesnecker.
 
Observation:
Intérêt: Formation très intéressante.
A observer: Trois jours après le Premier Quartier ou Deux jours après le Dernier Quartier
Instrument minimal: Télescope 300 mm
 
Position:
Longitude: 31.0° Ouest
Latitude: 33.0° Sud
Quadrant: Sud-Ouest
Région: Région au Nord-Ouest du cratère Tycho
 
Origine du nom:
Nom détaillé: Rainures de Ramsden - Jesse Ramsden
Mécanicien anglais du 18 ème siècle né en Angleterre
Né à: Salterhebble en 1735
Mort à: Brighton en 1800
Faits marquants: Concepteur d'appareils astronomiques dont un type d'oculaire. Inventeur du théodolite et du dynamomètre.

VITELLO
Type: Cratère
Période de formation: Imbrien inférieur (De -3.85 milliards d'années à -3.8 milliards d'années)
 
Taille:
Dimension: 41.0x41.0Km
Hauteur: 1700.0m
Rapport Hauteur/Longueur: 0.0405
 
Description:
Formation circulaire. Versants assez escarpés écrasé par Lee M au Nord-Ouest avec craterlet au Sud-Ouest. Muraille peu élevée. Fond tourmenté avec anneau interne et montagne centrale.
 
Observation:
Intérêt: Formation très intéressante.
A observer: Trois jours après le Premier Quartier ou Deux jours après le Dernier Quartier
Instrument minimal: Lunette 50 mm
 
Position:
Longitude: 37.5° Ouest
Latitude: 30.4° Sud
Quadrant: Sud-Ouest
Région: Secteur du cratère Schickard
 
Origine du nom:
Nom détaillé: Erazmus Ciolek Witelo
Philosophe mathématicien et astronome polonais du 13ème siècle né en Pologne en 1225 et mort en 1290

Lune20120402 Vitello+RimaeRamsden B5xIrcut

Ensuite, je me suis tourné vers Platon :

PLATON
Type: Plaine murée
Période de formation: Imbrien Supérieur (De -3.8 milliards d'années à -3.2 milliards d'années)
 
Taille:
Dimension: 101.0x101.0Km
Hauteur: 1000.0m
Rapport Hauteur/Longueur: 0.0099
 
Description:
Formation circulaire écrasant la chaîne des Alpes. Phénomènes lunaires transitoires (nuages en 1871). Versants assez escarpés portant Platon G à l'Est. Muraille peu élevée avec sommets de 2000 m et un pan détaché à l'Ouest. Fond plat immense rempli de lave sombre. Taches claires et craterlets.
 
Observation:
Intérêt: Formation exceptionnelle.
A observer: Un jour après le Premier Quartier ou Au Dernier Quartier
Instrument minimal: Jumelles x 10
 
Position:
Longitude: 9.3° Ouest
Latitude: 51.6° Nord
Quadrant: Nord-Ouest
Région: Limbe Nord de la Lune
 
Origine du nom:
Nom détaillé: Platon
Philosophe grec du 5 ème siècle av JC né en Grèce
Né à: Arthènes en 428 av JC
Mort à: Athènes en 347 av JC
Faits marquants: Précepteur de Denys le Jeune. Fondateur de l'Académie. A écrit 28 'Dialogues' et de nombreuses 'Lettres'. Philosophie faisant la synthèse entre le rationalisme et le spiritualisme. Croyait en des astres sphériques

 

Lune20120402 Platon B5xIrcut

 

Au vu de la turbulence, j'ai tenté de rajouter le filtre rouge pour voir si ça pouvait améliorer les choses... Ben, pas de réels progrets.
Tout d'abord, Gassendi :

GASSENDI
Type: Plaine murée
Période de formation: Nectarien (De -3.92 milliards d'années à -3.85 milliards d'années)
 
Taille:
Dimension: 111.0x110.0Km
Hauteur: 1850.0m
Rapport Hauteur/Longueur: 0.0169
 
Description:
Formation circulaire située sur la rive Nord de Mare Humorum. Versants escarpés au Nord. engloutis au Sud dans Mare Humorum et portant le couple Gasendi A & B au Nord. Muraille plus élevée à l'Ouest et engloutie au Sud dans Mare Humorum. Fond plat immense parcouru par Rimae Gassendi. Anneau montagneux interne. Montagne centrale double de 1200 m. Monticules. craterlets et lignes de crête.
 
Observation:
Intérêt: Formation exceptionnelle.
A observer: Trois jours après le Premier Quartier ou Deux jours après le Dernier Quartier
Instrument minimal: Jumelles x 10
 
Position:
Longitude: 39.9° Ouest
Latitude: 17.5° Sud
Quadrant: Sud-Ouest
Région: Secteur de la Mer des Humeurs
 
Origine du nom:
Nom détaillé: Pierre Gassend (dit Gassendi)
Philosophe et astronome français du 17 ème siècle né en France
Né à: Champtercier en 1592
Mort à: Paris en 1655
Faits marquants: Pionnier de l'observation à la lunette. Premier observateur d'un passage de Mercure devant le Soleil en 1631. Copernicien en relation avec Kepler et Galilée.

Lune20120402 Gassendi B5xIrcutRed

Ensuite, il y a Hainzel et Mee, perdus dans une zone accidentée sur le terminateur :

HAINZEL
Type: Cratère
Période de formation: Nectarien (De -3.92 milliards d'années à -3.85 milliards d'années) ?
 
Dimension: 70.0x70.0Km
 
Description:
Formation de forme allongée. Compose une formation complexe avec Hainzel A et C de taille identique. Versants très escarpés au Sud. Muraille élevée écrasée au Nord-Est par Hainzel C et au Nord par Hainzel A. Fond très tourmenté.
 
Observation:
Intérêt: Formation exceptionnelle.
A observer: Trois jours après le Premier Quartier ou Deux jours après le Dernier Quartier
Instrument minimal: Lunette 50 mm
 
Position:
Longitude: 33.5° Ouest
Latitude: 41.3° Sud
Quadrant: Sud-Ouest
Région: Région au Nord-Ouest du cratère Tycho
 
Origine du nom:
Nom détaillé: Paul Hainzel
Astronome danois du 16 ème siècle né au Danemark vers 1570
Faits marquants: Collaborateur de Tycho Brahé.

MEE
Type: Cratère
Période de formation: Pré-Nectarien (De -4.55 milliards d'années à -3.92 milliards d'années)
 
Taille:
Dimension: 133.0x133.0Km
 
Description:
Formation complètement délabrée et déformée. Versants peu escarpés. écrasés au Nord par le trio Hainzel/Hainzel A & C. portant Mee H à l'Ouest et le craterlet Mee D au Sud-Est. Muraille peu élevée. effondrée au Nord-Ouest et tourmentée au Sud-Est. Fond tourmenté complexe avec craterlets Mee F & Y à l'Ouest. et cratère en fer à cheval Mee E au Nord.
 
Observation:
Intérêt: Formation très intéressante.
A observer: Trois jours après le Premier Quartier ou Deux jours après le Dernier Quartier
Instrument minimal: Jumelles x 10
 
Position:
Longitude: 35.0° Ouest
Latitude: 43.7° Sud
Quadrant: Sud-Ouest
Région: Région au Nord-Ouest du cratère Tycho
 
Origine du nom:
Nom détaillé: Alfred Butler P. Mee
Astronome écossais du 19 ème siècle né en Ecosse en 1860 et mort en 1926
Faits marquants: Observateur de la Lune et de Mars.

Lune20120402 Hainzel+Mee B5xIrcutRed

En me baladant sur le globe, je me suis arrêté ensuite sur une formation intéressante : Fra Mauro. C'est une mosaïque de 4 images. Je voulais surtout saisir les plissements du terrain, mais pas d'infos dessus. Seul le cratère est indiqué...

FRA MAURO
Type: Plaine murée
Période de formation: Pré-Nectarien (De -4.55 milliards d'années à -3.92 milliards d'années)
 
Taille:
Dimension: 96.0x95.0Km
 
Description:
Formation circulaire abîmée et peu marquée formant un trio intéressant avec Bonpland et Parry. Versants assez escarpés portant Bonpland au Sud. Parry au Sud-Est et le lieu d'alunissage d'Apollo 14 au Nord. Muraille peu élevée déformée au Sud. engloutie à l'Est et portant Fra Mauro D & X au Nord. Fond plat immense plus tourmenté à l'Ouest. Traversé par Rimae Parry. Craterlets dont Fra Mauro N & P au Nord. Fra Mauro E au centre et Fra Mauro F au Sud.
 
Observation:
Intérêt: 
A observer: Un jour après le Premier Quartier ou Au Dernier Quartier
Instrument minimal: Lunette 50 mm
 
Position:
Longitude: 17.0° Ouest
Latitude: 6.0° Sud
Quadrant: Sud-Ouest
Région: Région au Sud-Est de l'Océan des Tempêtes
 
Origine du nom:
Nom détaillé: Fra Mauro
Géographe vénitien du 15 ème siècle né à Venise et mort en 1459
Faits marquants: Auteur d'un carte du Monde en 1457.

Lune20120402 FraMauro 4i B5xIrcutRed
Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle

Ensuite voici une petite comparaison entre barlow 5x et barlow 3x sur Copernic. J'ai trouvé que les deux résultats étaient bons, donc je mets les deux...

COPERNICUS
Type: Cratère
Période de formation: Copernicien (De -1.1 milliards d'années à nos jours)
 
Taille:
Dimension: 93.0x93.0Km
Hauteur: 3760.0m
Rapport Hauteur/Longueur: 0.0404
 
Description:
Formation jeune et isolée de forme hexagonale. Rayonnements brillants très étendus. Versants très escarpés dominant Mare Insularum de 900m très tourmentés et portant Fauth au Sud et Gay-Lussac au Nord. Muraille très élevées en gradins portant le craterlet Copernic A à l'Est. Fond plus plat au Nord qu'au Sud. Trois montagnes centrales (1200 m). Monticules et éboulis dans l'arène.
 
Observation:
Intérêt: Formation exceptionnelle.
A observer: Deux jours après le Premier Quartier ou Un jour après le Dernier Quartier
Instrument minimal: Lunette 50 mm
 
Position:
Longitude: 20.0° Ouest
Latitude: 9.7° Nord
Quadrant: Nord-Ouest
Région: Secteur du cratère Copernic
 
Origine du nom:
Nom détaillé: Nicolas Copernic
Astronome polonais du 16 ème siècle né en Pologne
Né à: Taurun en 1473
Mort à: Frauenburg en 1543
Faits marquants: Chanoine de Frauenburg en 1479. Docteur de l'université de Ferrare en 1503. Auteur du 'De revolutionibus orbium coelestium' en 1543 présentant le système héliocentrique dans lequel la Terre et les planètes tournent autour du Soleil.

Lune20120402 Copernic B3xIrcutRed
Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle

Pour Copernic et ce qui suit, je suis passé à la barlow 3x toujours avec filtres rouge et IRCut. voici notamment Cavius. Je l'avais fait aussi à la barlow 5x mais le résultat n'était pas bon.

CLAVIUS
Type: Plaine murée
Période de formation: Nectarien typique (De -3.92 milliards d'années à -3.85 milliards d'années)
 
Taille:
Dimension: 225.0x225.0Km
Hauteur: 4600.0m
Rapport Hauteur/Longueur: 0.0204
 
Description:
Formation circulaire abîmée. Versants escarpés criblés de cratères portant Blancanus au Sud-Ouest. Muraille très élevée chevauchée par Porter au Nord-Est. Rutherford au Sud-Est. Clavius K au Sud-Ouest et Clavius L à l'Ouest. Fond plat immense avec Clavius D C N J & JA sur un arc de cercle. Nombreux craterlets dont une chaîne au Sud-Ouest. Lignes de crêtes.
 
Observation:
Intérêt: Formation exceptionnelle.
A observer: Un jour après le Premier Quartier ou Au Dernier Quartier
Instrument minimal: Jumelles x 10
 
Position:
Longitude: 14.4° Ouest
Latitude: 58.4° Sud
Quadrant: Sud-Ouest
Région: Limbe Sud de la Lune
 
Origine du nom:
Nom détaillé: Christoph Klau (dit Christophorus Clavius) Mathématicien et astronome allemand du 16 ème siècle né en Allemagne
Né à: Bamberg en 1537
Mort à: Rome en 1612
Faits marquants: Traducteur d'Euclide. Surnommé lui-même 'Euclide du 16ème siècle'. Participa à l'élaboration du calendrier grégorien. Ami de Galilée mais partisan du système de Ptolémée.

Lune20120402 Clavius B3xIrcutRed

Puis vient le Mur Droit, ou le sabre :

RUPES RECTA
Type: Escarpement
Période de formation: Imbrien (De -3.85 milliards d'années à -3.2 milliards d'années)
 
Taille:
Dimension: 110.0x0.0Km
Hauteur: 300.0m
Rapport Hauteur/Longueur: 0.0027
 
Description:
Dénivellation rectiligne située sur la rive Est de Mare Nubium. Relie Thebit D au Nord à un petit massif montagneux au Sud. Pente inclinée entre 30 et 40°. Face recouverte de matériaux brillants.
 
Observation:
Intérêt: Formation exceptionnelle.
A observer: Un jour après le Premier Quartier ou Au Dernier Quartier
 
Position:
Longitude: 7.7° Ouest
Latitude: 22.0° Sud
Quadrant: Sud-Ouest
Région: Secteur de la Mer des Nuées
 
Origine du nom:
Nom détaillé: Mur Droit ( dit aussi 'l'Epée dans la Lune' )

Lune20120402 MurDroit B3xIrcutRed

Et enfin, moins facile car plus dans la pénombre, Herschel, qui aurait peut-être donné de meilleures choses le lendemain...

J HERSCHEL
Type: Plaine murée
Période de formation: Pré-Nectarien (De -4.55 milliards d'années à -3.92 milliards d'années)
 
Taille:
Dimension: 156.0x156.0Km
Hauteur: 1300.0m
Rapport Hauteur/Longueur: 0.0083
 
Description:
Formation circulaire. Versants peu escarpés. Muraille peu élevée en partie démantelée et chevauchée par Horrebow et Horrebow A au Sud. Fond plat immense. Ligne de crête crevasses monticules et craterlets dont Herschel C au centre.
 
Observation:
Intérêt: Formation exceptionnelle.
A observer: Trois jours après le Premier Quartier ou Deux jours après le Dernier Quartier
Instrument minimal: Jumelles x 10
 
Position:
Longitude: 41.2° Ouest
Latitude: 62.1° Nord
Quadrant: Nord-Ouest
Région: Limbe Nord-Nord-Ouest de la Lune
 
Origine du nom:
Nom détaillé: John Herschel
Astronome anglais du 19 ème siècle né en Angleterre à Slough en 1792 et mort à Collingwood en 1871
Faits marquants: Fils de William Herschel. Etude des nébuleuses. des étoiles doubles et variables surtout dans l'Hémisphère Sud. 'Catalogue de nébuleuses et amas' de 5096 objets.

Lune20120402 Herschel B3xIrcutRed

Et pour finir sur la Lune, je me suis tenté une mosaïque au foyer du globe, avec le risque (comme ça m'arrive de temps en temps) d'en oublier des morceaux... ;)))) J'ai assemblé 16 images traitées avec Registax sous Photoshop pour obtenir mon joli poster...

MosaLune Foyer 16i 20120402

Après cette balade lunaire, j'ai fait une halte sur Mars. Barlow 5x + Filtres rouge et IRCut. Pas de couleur cette fois-ci. Mars n'est plus une cible de choix...

Mars20120402 B5xIrcutRed

Au final, une bonne moisson lunaire. Je n'ai pas attendu Saturne car il était tard, et la Lune était trop lumineuse pour du ciel profond... Donc direction le dodo...

Repost 0
Published by jt-astro - dans Images nocturnes
commenter cet article
1 avril 2012 7 01 /04 /avril /2012 21:58

Et une éclaircie de plus. N'hésitons pas, ça ne va pas durer... De plus, comme j'avais remonté le moteur de mise au point, je voulais le tester. Enfin, je voulais refaire des tests sur la mise à l'heure de la monture, pour la mise en station à la raquette.

 

Pour ce dernier point, il suffisait que je choisisse le fuseau horaire "0" et horaire d'hiver, en donnant l'heure locale. Et ça a donnait des choses correctes. Or, je suis sensé être dans le fuseau "+1h"... Va savoir Charles... Il faudra que je reteste avec l'heure d'été. Du coup, pour la mise en station à la raquette, il me trouvait plus facilement les étoiles. Maintenant, je dois me pencher sur la qualité du suivi, très chaotique pour cette soirée... Je pense qu'il faudra ouvrir la bête pour changer les roulements et les rondelles, ainsi que la graisse d'origine. Ensuite, il faudra travailler sur la correction de l'erreur périodique. Je pense que j'attaquerai cette dernière partie quand la monture sera en poste fixe.

 

Pour la partie mise au point motorisée, dans le montage précédent, j'actionnais directement l'axe du bouton du porte-oculaire, et la marge de manoeuvre était minimale. Je manquais de précision. Cette fois-ci, je me suis mis du côté du bouton démultiplié 1:10, et du coup, je récupère une précision grandement accrue, mais un mouvement très lent du porte-oculaire. Quand j'ai un gros changement de mise au point à faire, je dois être très patient... L'éternel problème du beurre et de l'argent du beurre (laissons la crêmière de côté...) De toute façon, je retrouve un confort incontestable pour les prises de vue. De même à l'oculaire, le confort est augmenté du fait qu'on ne touche plus le tube...

 

J'ai commencé par Mars, directement sur le Newton 200/1000 avec barlow 5X + tirage environ 4cm + Filtre IRCut + Filtres RGB + PLA-Mx. La Turbulence est assez présente. La mise au point motorisée n'est pas de trop pour affiner les réglages... Par contre, le prochain confort que je vais ajouter est une roue à filtres !!! Acquisitions Plx Capture, traitements Registax 5, finitions et trichromie Photoshop. D'ailleurs, malgré mes efforts, la couche bleue est tenace. On va faire avec cette fois-ci. J'ai du trop la pousser à l'acquisition... Les réglages ne sont pas évidents sur une aussi petite cible.

 

Mars N2001000 PLA-Mx B5x IrCut RGB 20120323

 

En attendant que Saturne monte, je me suis tourné vers M65. C'est simplement un test de sensibilité. Je rappelle que le suivi était trop imparfait pour poser plus de 5 à 10s. Je suis au foyer avec filtre CLS. Il faudra que je reteste cette cible, ou équivalent, mais sous un ciel meilleur. D'autre part, c'est une fois en train de chercher vainement M65 à l'oculaire que je me suis rappelé que j'avais oublié de faire la collimation... De plus, le ciel était très pollué par une brume orange. Ce sont 50 poses de 10s cumulées avec IRIS et un gros travail sous Photoshop pour récupérer un tant soit peu de contraste. Au passage, malgré des températures qui commencent à être douces, le dark et l'offset deviennent indispensables. Les pixels chauds montent assez vite.

 

M65 N2001000 PLA-Mx CLS 50x10s 20120323

 

Enfin, Saturne est à hauteur correcte. Toujours pas de trichromie pour l'instant au vu de l'heure avancée de la nuit... Filtre IRCut + Barlow 5x + PLA-Mx. Par chez moi cette saison, Saturne a une déclinaison assez basse. Du coup, même vers le zénith, il y a toujours beaucoup de turbulence. La qualité finale s'en ressent. Traitements Registax + Photoshop.

 

Saturne N2001000 PLA-Mx B5x IrCut 20120323

 

Finalement, une assez bonne soirée, qui m'a permis d'avancer sur certains points bloquants du matériel.

Repost 0
Published by jt-astro - dans Images nocturnes
commenter cet article
21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 22:10

Ca y est !!! J'ai retrouvé ma mise au point motorisée. Je l'avais retirée car le moteur n'était pas sur le bon axe. Il était raccordé sur le bouton de mise au point standard, et le raccord était du genre "bricolo bricolette". Cette fois-ci je l'ai raccordé sur le bouton démultiplié. De ce fait, j'aurai plus de précision dans le réglage.

MoteurMAP

J'ai collé un engrenage avec un axe de 3,5mm de diamètre sur le bouton de mise au point. Ensuite un raccord d'axe 4mm/6mm relie l'ensemble à l'axe du moteur. Le plus compliqué est de tout garder aligné...

Pour ceux que ça intéresse, voici le kit utilisé :
http://www.astronome.fr/produit-moteurs-de-mise-au-point-moteur-de-mise-au-point-pour-cremailleres-456.html

Reste plus qu'à tester sur le terrain...

Repost 0
Published by jt-astro - dans Divers
commenter cet article