Please vote for me...

Recherche

Archives

Pages

Rubriques

Liens

19 janvier 2012 4 19 /01 /janvier /2012 21:44

La semaine dernière je cherchais des infos sur la collimation du porte-oculaire, car j'avais des doutes sur son bon positionnement. J'avais remplacé celui d'origine (crémaillère) par un crayford avec démultiplication, mais je l'avais juste monté simplement sans vérification d'alignement. Et comme je n'arrivais pas à obtenir de véritables images correctes malgré mes tentatives de collimation, je me suis dit que ce porte-oculaire pourrait être le fautif. Ces recherches m'ont amené sur un sujet fortement lié qui est la collimation du laser de collimation. J'utilise essentiellement cet outil pour faire la collimation par commodité, et parce que la vérification sur une étoile ne m'a jamais donné vraiment de bons résultats. Normalement on doit de toute façon finir sur une étoile, même avec de fins réglages au laser... Pour mes exigences actuelles le laser me suffit. Or, dans les articles sur lesquels je suis tombé, les auteurs annoncent que leur laser n'était pas collimaté. Forcément, ça aide beaucoup moins pour régler l'optique... Du coup, j'ai vérifié le mien, et bien m'en a pris, car j'étais complètement dans les choux !!!
La méthode est simple. On bloque le laser avec un étau par exemple pour viser une feuille à au moins 50cm (l'idéal est de s'approcher de deux fois la longueur du tube, du fait de l'aller-retour dans le tube Newton, sachant que plus on est loin, plus ce sera précis), et on marque le premier point. Ensuite, on tourne le laser sur son axe de environ 120°, et on marque le nouveau point, et rebelotte en tournant encore de 120°. Si le laser est correctement collimaté, on n'obtient qu'un seul point. Moi, j'avais un très beau triangle... Il faut ramener le point du laser au centre du triangle tel que ce point est le centre du cercle circonscrit au triangle (les trois sommets du triangle appartiennent au cercle). On trace les trois médiatrices des trois côtés, et le point d'intersection est le point à viser. Il ne reste plus qu'à régler le laser sans le bouger. J'ai donc dégrossi la collimation avec cette méthode (je vérifiais simplement... Il faudra que j'affine les réglages), ce qui m'a permis de reprendre la collimation du Newton. Et j'ai pu voir la différence. A la dernière session, j'avais un gros soucis de réglage car cette fois-ci, les détails sur Jupiter étaient beaucoup plus fins, directement à l'écran, malgré la turbulence, plus ou moins équivalente à la dernière fois.
Le temps passait tout de même bien vite et je voulais refaire des tests sur M42. Du coup, j'ai passé peu de temps sur Jupiter. Au vu des résultats, j'aurais peut-être du m'attarder un peu plus...

Acquisition PLX-Capture, traitements Registax 5.1, finitions légères Potoshop. Deux essais avec et sans le fitre IRCut. Bien que ce filtre soit sensé aider pour la mise au point, personnellement, je préfère le résultat sans...

Jupiter14012012 B5xN2001000

A propos de PLX-Capture, beaucoup de gens se sont plaint régulièrement de ses plantages. J'ai peut-être une piste qui n'est pas liée directement au logiciel... Cette caméra est reliée au PC par un câble USB. Or, sur la caméra, le connecteur n'est pas ce qui se fait de mieux en terme de maintient de la prise. Cette prise a tendance à bouger avec le câble. D'après mes tests, chaque fois que le câble a bougé, le connecteur bougeait, et je perdais la communication avec la caméra, ce qui fige l'affichage. On n'a plus qu'à arrêter et relancer le logiciel, ce qui réinitialise la communication... Je vais voir à bloquer ce câble et cette prise pour quil n'y ait plus de soucis. Si les concepteurs cherchent un truc à faire évoluer sur cette caméra, virez la prise sur la caméra et faites sortir directement le câble. On devrait y gagner des broutilles en terme de prix et beaucoup de stress en moins à l'utilisation.

Après Jupiter, je me suis tourné vers M42. Je voulais refaire des tests, mais cette fois-ci à moindre focale. J'ai d'abord tenté le réducteur 0,5x sur le Newton. Impossible de faire la mise au point. Du coup, j'ai sorti la lunette, une Antares 80/480 achromatique. C'est plutôt une lunette de suivi qu'une lunette de prise de vue. Mais on fait avec ce qu'on a... Donc toujours la PLA-Mx avec filtre CLS (ben oui, la ville ne coupe toujours pas ses lampadaires la nuit...) au foyer de la lunette. Quelques tests "rapides" (si on peut dire ça en ciel profond...) à 2s de pose avec des valeurs de gains faibles et moyen à fort pour voir ce que ça donne. Le résultat est très bruité, et pas mal de points chauds apparaissent malgré les 2s. La dernière fois, je n'avais pas eu ces soucis. Ensnuite, j'ai poussé à 5s avec un gain moyen. Toujours les points chauds, mais je n'avais pas oublié de faire un Dark (cela permet de corriger ces problèmes de points chauds). J'ai tenté directement une mosaïque de quatre images, pour englober un maximum du sujet. 50 images retenues à chaque fois, traitement IRIS (donne de meilleurs résultats que Registax) et finalisation Photoshop.

M4214012012 L80480 250s

(Cliquez sur l'image pour la voir en taille réelle)

 

Ensuite, pour le fun, j'ai poussé à 10s de pose sur le coeur...

M4214012012 L80480 500s

Je crois que je vais essayer de pousser encore plus la prochaine fois, mais il faudra que je peaufine la mise en station. A 10s de pose, on ne sent pas encore trop la dérive. Mais au-delà, je ne sais pas ce que ça aurait pu donner... En plus, la nuit glaciale avait fini par avoir raison de ma motivation. J'ai préféré en rester là pour l'instant.
Pour ce qui est de la caméra, tous ces résultats me confortent dans mon choix. Elle est suffisamment polyvalente et accessible pour en faire un outil d'acquisition sérieux. Par contre, si on travaille dans un seul domaine (ciel profond, Halpha...) elle risque de ne pas correspondre aux attentes... En ce qui concerne la lunette, elle montre quelques limites en terme de qualité optique, surtout sur la ponctualité des étoiles. Comme dit plus haut, on fait avec ce qu'on a, et mon site d'observation (le jardin en l'occurence) n'est pas franchement optimisé pour le ciel profond... Donc pas de regret.

Partager cet article

Repost 0
Published by jt-astro - dans Images nocturnes
commenter cet article

commentaires